Lexique de l'Aménagement du Territoire Européen

RIATE | DIACT | CNRS | Univ. Paris Diderot
Définitions des termes et renvois
Concepts importés / Terme défini :

Coopération transeuropéenne

© RIATE 2007

La notion cadre de coopération transeuropéenne sert à regrouper toutes les activités de coopération internationale qui impliquent des collectivités locales et régionales en Europe. C’est en référence aux relations pacifiées entre des territoires voisins mais indépendants, que l’idée de coopération est mise en avant dans la construction européenne, en particulier entre les régions frontalières, plus exposées que d’autres dans le passé, aux relations conflictuelles entre les Etats-nations européens.

Traditionnellement on distingue :

- la coopération transfrontalière qui associe au moins deux collectivités territoriales contiguës situées le long des frontières terrestres et maritimes intérieures et extérieures de l’Union européenne. Cette coopération peut donc se développer avec des pays non-membres de l’Union européenne,

- la coopération interterritoriale ou interrégionale. Ce sont des collaborations bi ou multilatérales entre des entités qui ne sont pas nécessairement voisines (ex : jumelage de villes), mais qui entreprennent de développer des projets communs,

- la coopération transnationale : cherche, de son côté, à promouvoir un développement plus intégré pour un ensemble territorial d’assez vaste étendue et mobilisant des intervenants publics, semi-public ou privé. Ex : l’ensemble « Europe du nord-ouest »

- la coopération menée dans le cadre de groupements de collectivités locales européennes réunit un grand nombre de régions ou de collectivités territoriales mais possédant une ou des spécificités géographiques facilement identifiables. Le changement quantitatif dans le nombre de collectivités concernées n’est pas sans conséquence sur le déploiement des actions et des thématiques mobilisées par ces associations.

La coopération se situe dans la plupart des cas dans la sphère des acteurs publics, mais ces acteurs agissant en tant qu’autorités locales, ne sont pas autorisés normalement à conclure ni des traités internationaux, ni tout ce qui relève des prérogatives des Etats-nationaux. Leurs compétences les réduit à des actions politiques de « faible intensité » fondées sur des agréments juridiques plutôt que sur la mise en place d’ institutions durables, ce qui les cantonnent à des programmes visant à résoudre des problèmes pratiques communs aux entités concernées.


Suggestion de termes de renvoi
· Groupements européens de collectivités · Eurorégion · INTERREG (Archive) · S.D.E.C.